PAYSANS ON VOUS AIME

Le titre complet du livre de Daniel Cueff est Paysans, on vous aime, Défendez-vous, défendez nous contre les pesticides de synthèse.

C’est un peu long mais tout est dit. Il ne s’agit pas d’un pamphlet contre les paysans mais du combat d’un maire qui veut protéger la santé de ses administrés (riverains comme agriculteurs). Ce combat a reçu un large écho médiatique depuis le 18 mai 2019, jour où le maire de Langouët, Daniel Cueff, a pris un arrêté municipal pour protéger les riverains de parcelles agricoles en introduisant des DEP (distances d’éloignement des pesticides).

Cet arrêté (téléchargeable ici), loin d’interdire l’agriculture comme l’a prétendu Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, imposait seulement de ne recourir qu’à des produits homologués en agriculture bio, sur les 150 m (pouvant être ramenés à 100 m) séparant la parcelle des habitations. Il invoquait la carence de l’Etat dont les dispositions législatives sont notoirement insuffisantes et ne protègent pas les habitants des dérives de pulvérisation.

Les pouvoirs publics ne l’ont pas entendu de cette oreille et le tribunal de Rennes a suspendu cet arrêté. Mais ils n’ont pas réussi à suspendre tous les arrêtés pris par plus de 130 maires qui, à la suite de celui de Langouët, ont pris des dispositions analogues. Le collectif des maires anti-pesticides dispose maintenant d’un site internet permettant de suivre les procédures en cours.

Ce que Daniel Cueff prend le soin de discerner dans son récit, ce sont les discussions – souvent houleuses – avec les paysans en conventionnel de sa commune, des basses manœuvres et du lobbying éhonté de l’organisation agricole qui aujourd’hui impose son modèle à toute l’agriculture en intervenant au plus haut sommet de l’Etat.

Les soixante pages de ce petit opuscule très incisif sont complétées par des références rassemblées sur la page du site https://paysansonvousaime.fr