QUOI DE NEUF EN 2021 ?

Share Button

Crédits d’impôts

Le PLF voté en décembre a crée deux crédits d’impôt dans le domaine agricole :

  • L’un en faveur des exploitations certifiées « haute valeur environnementale » (HVE)
  • l’autre au bénéfice des agriculteurs s’engageant à ne plus utiliser de pesticides à base de glyphosate.

Si le deuxième peut inciter à une réelle évolution des pratiques (à condition de ne pas remplacer le glyphosate par un autre herbicide CMR) le premier est un vrai scandale. Nous avons rappelé dans cet article les conditions à remplir pour être labellisé HVE. Elles sont peu exigeantes et surtout n’impliquent absolument pas l’arrêt des pesticides de synthèse avec tous leurs effets catastrophiques sur la biodiversité, la préservation des sols, de la ressource en eau, de la qualité de l’air, de la santé des travailleurs agricoles et de leurs riverains.

Loi Egalim (suite)

Une disposition de la loi Egalim (voir textes-lois-arrêtés) prévoyait la séparation des activités de vente et de conseil en matière de pesticides. L’ordonnance n° 2019-361 relative à “l’indépendance des activités de conseil à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques et au dispositif de certificats d’économie de produits phytopharmaceutiques” était parue le 24 avril 2019. Mais les dispositions qu’elle prévoit n’entrent en vigueur que ce 1er janvier.

Adieu au Mancozèbe

Le 31 janvier, nous en aurons fini avec ce dangereux produit, reprotoxique de niveau 1, présent dans des fongicides comme l’Eperon Pepite. Après de multiples pressions du lobby MTF (Mancozeb Task Force), l’U.E. a fini par en retirer l’autorisation (voir notre récit ici). Mais ce produit a pu, cette année encore, être pulvérisé et même bénéficier des réductions de distances à 3m en viticulture !

Share Button